Fièvre de la Vallée: 8 Conseils naturels pour aider à prévenir Cette Maladie transmise par le sol

 Fièvre de la Vallée - Dr Axe

La fièvre de la Vallée est une infection fongique la plus fréquente dans le Sud-Ouest des États-Unis et certaines parties de l’Amérique centrale et du Sud. Le champignon vit dans le sol et peut provoquer l’infection lorsque vous respirez de la poussière ou des spores fongiques dans l’air. La maladie est également appelée coccidioïdomycose.

La fièvre de la vallée peut être prise en charge à domicile dans la plupart des cas, sans aucun traitement médical. Cependant, certaines personnes contractent des infections graves et nécessitent une hospitalisation. La meilleure façon de protéger votre santé est d’en apprendre davantage sur la maladie et sur la façon de gérer les symptômes de la fièvre de la vallée.

Qu’Est-Ce Que La Fièvre De La Vallée?

La fièvre de la vallée, officiellement connue sous le nom de coccidioïdomycose, est une infection fongique que vous pouvez contracter à partir du sol affecté. Le champignon vit dans la saleté dans certaines parties du pays (principalement en Arizona et en Californie) et dans certaines parties de l’Amérique centrale et du Sud. Il a également été trouvé dans l’État de Washington, le Nevada, le Colorado, l’Utah, le Nouveau-Mexique et le Texas.

L’infection ne peut pas être transmise d’une personne à l’autre. Il est seulement attrapé en respirant de la poussière ou de l’air qui contient les spores du champignon.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), environ 10 000 personnes contractent la fièvre de la vallée chaque année aux États-Unis. Dans la plupart des cas, les gens se rétablissent d’eux-mêmes en quelques semaines ou quelques mois. Certaines personnes ont besoin d’un traitement antifongique sur ordonnance pour accélérer le rétablissement ou gérer les symptômes, tandis que d’autres développent une infection pulmonaire grave nécessitant une hospitalisation. (1)

La plupart des personnes exposées à la fièvre de la vallée développent une immunité. Cela signifie qu’ils ne sont pas à risque d’infections futures. Cependant, certaines personnes atteintes de fièvre de la vallée développent des infections chroniques — une infection à long terme qu’elles ne peuvent pas totalement vaincre. Ces personnes peuvent présenter des symptômes de fièvre de la vallée, tels qu’une toux ou une fièvre de bas grade et d’autres symptômes de type grippal ou tuberculeux, pendant des années.

Signes et symptômes

Les symptômes de la fièvre de la vallée sont similaires à ceux d’autres infections courantes. Cela peut rendre la maladie difficile à détecter et de nombreuses personnes peuvent ne pas être diagnostiquées. Certaines personnes ne présentent jamais de symptômes de fièvre de la vallée, même si elles ont été exposées au champignon. Si vous les attrapez, les symptômes apparaissent généralement cinq jours à trois semaines après l’exposition. Pour les personnes qui tombent malades, les symptômes de la fièvre de la vallée comprennent souvent: (1, 2)

  • Fièvre
  • Frissons
  • Douleurs musculaires et douleurs ou raideurs articulaires
  • Toux
  • Sueurs nocturnes
  • Sensation de fatigue ou de fatigue
  • Éruption cutanée rouge, bosselée et douloureuse sur le haut du corps ou les jambes
  • Maux de tête
  • Essoufflement
  • Gonflement des chevilles, des pieds ou des jambes
  • Perte d’appétit

Si votre infection se propage des poumons à d’autres parties de votre corps, vous aurez besoin de soins médicaux et probablement d’un séjour à l’hôpital. Lorsque l’infection se propage, on parle de coccidioïdomycose disséminée. Les symptômes de la coccidioïdomycose disséminée comprennent: (3, 4)

  • Problèmes de peau, tels que des ulcères, des lésions ou des nodules pires qu’une éruption cutanée
  • Problèmes squelettiques, tels que des lésions des os, du crâne et de la colonne vertébrale
  • Problèmes articulaires, tels que des chevilles et des genoux douloureux ou enflés
  • Infections secondaires graves et mortelles, telles que la méningite. Cela peut provoquer une raideur de la nuque, une fièvre soudaine, une confusion, des maux de tête sévères ou des maux de tête accompagnés de nausées ou de vomissements, des convulsions, une sensibilité à la lumière, des difficultés à rester éveillé, un manque d’appétit et d’autres changements soudains dans votre ressenti

Certaines personnes développent également une infection chronique par la fièvre de la vallée. Ceci est plus fréquent chez les personnes dont le système immunitaire est compromis, comme les personnes atteintes du VIH / sida et les personnes âgées. Les symptômes de la fièvre de la vallée dans ces cas peuvent ressembler à des symptômes de tuberculose. Ils comprennent: (3)

  • Crachats de sang
  • Douleur thoracique
  • Fièvre
  • Perte de poids
  • Pneumonie
  • Toux
  • Nodules pulmonaires

La fièvre de vallée est la plus susceptible de provoquer des symptômes chez les personnes âgées et les personnes ayant un système immunitaire faible. Si vous présentez des symptômes qui ressemblent à ceux énumérés ici ou toute autre maladie persistante, consultez un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic. De plus, si vous habitez dans une région connue pour avoir la fièvre de la vallée, ou si vous avez récemment visité un endroit connu pour avoir la fièvre de la vallée, demandez-vous de vous faire dépister pour la coccidioïdomycose.

Si vous crachez du sang, souffrez de douleurs thoraciques ou présentez des symptômes de méningite, demandez des soins d’urgence.

 Qu'Est-Ce Que La Fièvre De La Vallée? - Dr Axe

Causes et facteurs de risque

La fièvre de la vallée est causée par l’inhalation de spores du champignon Coccidioides. Deux types de champignons Coccidioides peuvent provoquer la fièvre de la vallée: Coccidioides posadasii et Coccidioides immitis. Le champignon vit dans la saleté et peut pénétrer dans l’air sous la poussière et le vent. Les spores peuvent voyager dans l’air sur des centaines de kilomètres et pénètrent souvent dans le vent lorsque le sol est perturbé par la construction, les conditions météorologiques et l’agriculture. Lorsque les spores sont respirées, elles atterrissent dans les poumons et commencent à se reproduire. Si votre corps ne les combat pas, ils peuvent se reproduire suffisamment pour provoquer une infection avec des symptômes visibles.

Les facteurs de risque d’infection par la fièvre de la vallée comprennent: (1, 4, 5)

  • Vivre ou visiter une région avec des Coccidioides dans le sol
  • Être à proximité de sites de construction ou d’agriculture dans ces endroits
  • Travailler dans la construction, l’agriculture, l’élevage, l’archéologie, l’armée (extérieure) ou d’autres professions avec beaucoup d’exposition au sol dans une région avec fièvre de la vallée
  • Être dans une tempête de poussière ou un autre événement météorologique dans l’une de ces zones
  • Un système immunitaire faible
  • Cela peut inclure les personnes atteintes d’autres infections, telles que le VIH/ SIDA, les personnes ayant subi une greffe d’organe ou les personnes prenant des médicaments qui affaiblissent le système immunitaire, tels que les corticostéroïdes
  • Diabète
  • Âge plus avancé
  • Grossesse ou accouchement récent
  • Race / ethnicité noire, philippine, hispanique ou amérindienne

Diagnostic et traitement conventionnel

La fièvre de la vallée est diagnostiquée avec un test sanguin. Un professionnel de la santé prélèvera un échantillon de sang et l’enverra pour analyse en laboratoire, où il sera vérifié pour détecter les signes que votre corps combat les Coccidioïdes. Vous pouvez également vous attendre à donner un historique médical et de voyage, décrire vos symptômes et passer un examen physique. Les médecins peuvent également demander un échantillon de tissu (biopsie) ou un échantillon d’expectorations. Si vous présentez des symptômes respiratoires graves, les fournisseurs de soins de santé peuvent photographier vos poumons à l’aide d’une radiographie pulmonaire ou d’un scanner.

Le diagnostic de fièvre de vallée est souvent retardé car il ressemble à d’autres infections. Cependant, si vos symptômes durent longtemps et que vous vous trouvez dans une région où sévit la fièvre de la vallée, il est raisonnable de demander un test de coccidioïdomycose.

Le traitement conventionnel de la fièvre de vallée comprend une prise en charge à domicile des symptômes. La plupart des gens vont mieux en quelques mois sans soins médicaux spéciaux. Dans les cas à faible risque, la plupart des fournisseurs de soins de santé recommanderont simplement de se reposer. Cependant, certaines personnes peuvent recevoir un traitement pour éviter que l’infection ne s’aggrave. (2)

  • Des médicaments antifongiques peuvent être administrés aux personnes à haut risque d’infections graves
    • Cela implique généralement du fluconazole ou un autre médicament antifongique pendant trois à six mois
  • Si vous avez une infection pulmonaire grave ou une fièvre de la vallée qui s’est propagée au-delà des poumons, vous devrez peut-être rester à l’hôpital pour une surveillance et un traitement
    • Le traitement durera plus de six mois dans ces cas
  • Les personnes atteintes de méningite causée par la fièvre de la vallée peuvent avoir besoin d’un traitement fongique à vie, car la méningite peut entraîner la mort lorsqu’elle n’est pas traités
  • Les personnes souffrant de douleurs articulaires ou musculaires peuvent recevoir de l’itraconazole pour accélérer la guérison et réduire la douleur

Conseils pour gérer les symptômes de la fièvre de la vallée

Si vous avez reçu un diagnostic de fièvre de la vallée, parlez à un professionnel de la santé de la meilleure approche thérapeutique. Vous devez également surveiller attentivement vos symptômes et consulter un médecin pour détecter tout changement soudain de symptômes ou si vos symptômes s’aggravent.

Il existe de nombreuses façons naturelles d’aider à gérer vos symptômes. Ceux-ci peuvent apporter un certain soulagement pendant les semaines ou les mois de symptômes associés à la fièvre de la vallée. Considérez les conseils ci-dessous pour gérer les symptômes courants.

1. Apaiser une éruption cutanée

L’éruption de fièvre de la vallée peut être rouge, tachetée et douloureuse ou démangeaisons. Il peut apparaître sur le haut du corps et les jambes. Si votre fournisseur de soins de santé est d’accord, envisagez les traitements naturels suivants pour une éruption cutanée:

  • Les herbes, les onguents et les décoctions topiques ont longtemps été utilisés pour traiter les éruptions cutanées et les irritations cutanées. Une revue des herbes utilisées sur la peau en Afrique du Sud à cette fin (qui n’a pas étudié leur efficacité) comprenait: (6)
    • Bulbine frutescens, également appelée plante de gelée de brûlure, aloès d’herbe ou queue de chat. La South African Herb Academy et d’autres experts à base de plantes affirment également que le jus gélatineux de la plante peut être appliqué sur la peau tout comme celui d’une plante d’aloès standard (7)
    • Cassine transvaalensis ou écorce de safran
    • Diospyros mespiliformis ou ébène africain
    • Opuntia ficusindica ou figue de barbarie ou figue de barbarie
    • Rauvolfia caffra ou écorce de quinine
    • Remarque: Consultez toujours un professionnel de la santé avant d’utiliser des remèdes à base de plantes. Si vous remarquez une irritation accrue de la peau, arrêtez immédiatement d’utiliser le traitement et consultez un médecin
  • Essayez les suggestions du Dr Axe pour des remèdes naturels topiques contre les éruptions cutanées:
    • Trois gouttes d’huile de géranium, de rose ou de lavande mélangées à une demi-cuillère à café d’huile de noix de coco, appliquées sur la peau irritée trois fois par jour
    • Argile de bentonite, en particulier si votre éruption cutanée démange
    • Beurre de cacao (sans alcool, parfum ou autres produits chimiques ajoutés)
    • Gel ou onguent d’aloe vera
  • Envisagez un bain d’avoine
  • Utilisez des compresses fraîches sur votre peau affectée pour soulager une douleur ou une irritation. Assurez-vous qu’ils sont propres et n’appliquez pas de packs de glace directement sur la peau. Au lieu de cela, enveloppez-les d’abord dans une serviette fine.

2. Gérez votre fièvre

Vous pouvez suivre les conseils généraux du Dr Axe pour vous débarrasser de la fièvre, notamment:

  1. Reposez-vous! Dormez beaucoup, évitez les activités intenses et prenez congé du travail ou de l’école si nécessaire.
  2. Buvez beaucoup de liquides, en particulier de l’eau et des jus clairs.
  3. Suivez un régime doux et fade jusqu’à ce que vous vous sentiez suffisamment bien pour reprendre un régime normal.
  4. Prenez un bain tiède (pas chaud ou froid).
  5. Résistez à l’envie de trop s’habiller ou d’utiliser trop de couvertures.

Certains remèdes naturels contre la fièvre peuvent également être utiles. Cependant, la recherche n’est pas concluante quant à la façon dont certaines herbes et suppléments fonctionnent pour gérer la fièvre. Parlez toujours à un professionnel de la santé avant d’essayer des remèdes à base de plantes ou des suppléments. Quelques options incluent:

  • Huile de noix de coco vierge. Les premières recherches sur les animaux suggèrent que l’huile de noix de coco préparée à partir de lait de coco, sans utiliser de produits chimiques ni de chaleur élevée, offre des effets anti-inflammatoires, soulageant la douleur et réduisant la fièvre. (8)
  • Caesalpinia bonducella F. Connu sous le nom de « noix de fièvre » en anglais, les graines entières et les extraits de graines de cette plante sont utilisés en médecine Ayurdevic pour soulager la fièvre depuis un certain temps. Les premières recherches sur les animaux suggèrent également qu’il pourrait avoir des propriétés anti-inflammatoires, soulageant la douleur et réduisant la fièvre. (9)
  • Viola betonicifolia. Également connu sous le nom de violette de pointe de flèche ou de violette de montagne, les extraits de cette plante ont montré des effets anti-inflammatoires, soulageant la douleur et réduisant la fièvre sur plusieurs modèles animaux. La violette et son proche parent, la pensée, sont depuis longtemps utilisées en phytothérapie pour soulager la fièvre. (10)
  • Mangrove. De nombreux types de mangroves ont été étudiés pour leurs propriétés médicinales. Jusqu’à présent, les recherches en laboratoire et sur les animaux indiquent que les extraits de plantes ont souvent des qualités anti-inflammatoires, analgésiques et anti-fièvre. (11)
  • Moringa oleifera. L’écorce de ce remède traditionnel à base de plantes s’est avérée très efficace contre la fièvre chez un modèle animal. Cependant, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ses effets anti-fièvre chez l’homme. (12)
  • Huile essentielle de Citruslatifolia Tanaka (citron vert de Perse ou de Tahiti) et huile essentielle de citron. Certaines recherches sur des modèles de laboratoire peuvent confirmer l’utilisation par la médecine traditionnelle d’huiles d’agrumes pour soulager la fièvre et l’inflammation. (13)
  • Reine des prés. Les premières études suggèrent que Filipendula ulmaria (L.) Maxim, Rosaceae), traditionnellement utilisée pour traiter la fièvre et les affections inflammatoires, pourrait en effet avoir certaines de ces propriétés. Des études animales et des études en laboratoire confirment les effets anti-inflammatoires des extraits de la plante. (14)

3. Soulager les muscles et les articulations endoloris

Tout comme avec la grippe, vous pouvez avoir des muscles endoloris et des articulations tendres, douloureuses ou enflées pendant votre séjour avec la fièvre de la vallée. Obtenez un soulagement naturel en essayant des moyens naturels de soulager la douleur dans les muscles ou de traiter les douleurs osseuses et articulaires:

  • Massothérapie
  • Huile ou pommade additionnée d’huile d’arnica
  • Huile ou pommade additionnée d’huile essentielle de menthe poivrée ou de citronnelle
  • Bain de sel d’Epsom dans de l’eau tiède
  • Dr. Axe’s homemade muscle rub
  • Coussins chauffants ou compresses froides. Appliquez-les à votre propre confort, généralement pas plus de 15 minutes à la fois. Vous pouvez appliquer de la chaleur ou du froid plusieurs fois par jour

4. Adressez-vous à un mal de tête

La façon dont vous gérez un mal de tête peut varier en fonction du type de douleur que vous ressentez. Cependant, de nombreux types de maux de tête répondent aux thérapies naturelles. Parlez à un professionnel de la santé avant d’essayer des herbes, des suppléments ou d’autres thérapies pour vos maux de tête, car ils peuvent interagir avec d’autres médicaments ou problèmes de santé.

Considérez ces conseils pour soulager les maux de tête naturels: (15)

  • Utilisez des huiles essentielles. Beaucoup de gens trouvent un soulagement des maux de tête en inhalant ou en appliquant de l’huile essentielle diluée sur les tempes et le front. Les choix courants incluent la menthe poivrée, la lavande, le thym, le romarin, la cannelle et le clou de girofle.
  • Appliquer une compresse froide. Un sac de glace à l’arrière de votre cou, de votre front, de vos tempes ou partout où vous ressentez la douleur dans votre tête peut soulager la douleur. Enveloppez-le d’abord dans une serviette fine.
  • Buvez du thé. On dit que les thés à la camomille, au basilic et au gingembre soulagent certaines personnes des maux de tête.
  • Essayez les remèdes à base de plantes. Un examen de nombreuses études a révélé que la grande camomille peut souvent diminuer les maux de tête avec une utilisation régulière. (16) Le Dr Axe recommande 50 à 100 milligrammes d’extrait de grande camomille sous forme de capsule, de comprimé ou de liquide.
  • Essayez la massothérapie ou la physiothérapie. Il s’agit d’appliquer une pression et un massage sur les tempes, le cou, le dos ou la partie douloureuse de votre tête. Vous pouvez simplement demander à un membre de la famille ou à un ami de se frotter le dos et le cou ou d’obtenir une séance professionnelle.
    • Par vous-même, vous pouvez appliquer une pression douce et constante à l’aide de votre doigt pointeur ou de votre pouce. Appuyez sur la partie douloureuse de votre tête pendant 15 secondes, puis arrêtez-vous. Vous pouvez le faire au besoin.
  • Reposez-vous. Reposez-vous dans une pièce sombre ou sombre. Gardez votre environnement calme et installez-vous confortablement sur un oreiller. Concentrez-vous sur le soulagement de la tension de la tête, du cou, des épaules, du dos et du reste de votre corps. Respirez lentement et profondément pour vous concentrer sur d’autres sensations que votre mal de tête.

5. Calmez votre toux

Comme la fièvre de la vallée affecte principalement vos poumons, la plupart des personnes présentant des symptômes toussent. Vous pouvez essayer ces remèdes naturels pour apaiser votre toux: (16)

  • Chérie. Ajoutez du miel à votre thé ou utilisez une cuillerée de miel avant de vous coucher pour soulager la toux. (Note: Ne donnez pas de miel aux petits enfants ou aux nourrissons.)
  • Gingembre. Ajouter quelques tranches de gingembre frais à l’eau bouillante. Une fois qu’il est à une température sûre, vous pouvez le boire comme un thé pour aider à calmer votre toux.
  • Essayez un frottement de vapeur naturel. Le vapor rub fait maison de Dr. Axe comprend des huiles de menthe poivrée et d’eucalyptus pour ouvrir les voies respiratoires et faciliter la respiration.
  • Boostez le système immunitaire de votre corps. Vous pourrez peut-être aider votre système à accélérer sa propre récupération et à soulager vos symptômes. De nombreuses herbes et substances naturelles ont de puissants effets antifongiques, et un extrait naturel est à la base de l’un des médicaments antifongiques les plus courants utilisés pour traiter la fièvre de la vallée. (17) Bien que de nombreuses herbes aient des effets topiques, il est moins fréquent de voir des suppléments antifongiques en magasin. L’ail est une option populaire pour la thérapie antimicrobienne et antifongique, cependant. Vous pouvez envisager de l’ajouter à votre alimentation ou de demander à votre fournisseur de soins de santé à ce sujet en complément. Le vinaigre de cidre de pomme, l’huile d’origan et l’extrait de pépins de pamplemousse peuvent être d’autres sujets à poser. (18)

8 conseils pour la prévention de la fièvre de la vallée - Dr Axe

Prévention

Si vous habitez ou voyagez dans une région touchée par la fièvre de la vallée, vous pouvez prendre certaines mesures pour vous protéger:

  1. Évitez les zones où la saleté a été perturbée, comme les chantiers de construction, les nouveaux jardins et les fermes.
  2. Si vous devez vous trouver dans une zone où la saleté est perturbée, envisagez de porter un masque facial ou d’utiliser un mouchoir pour éviter de respirer la poussière.
  3. Restez à l’intérieur quand il y a beaucoup de vent ou pendant les tempêtes de poussière.
  4. Pensez à porter une protection faciale si vous devez vous aventurer dans les tempêtes ou lorsque vous balayez votre porche ou votre patio.
  5. Gardez les fenêtres et les portes bien fermées pendant l’été, lorsque l’infection est la plus fréquente.
  6. Si vous devez creuser, mouillez d’abord la saleté pour éviter d’envoyer beaucoup de poussière dans l’air.
  7. Évitez le jardinage comme passe-temps.
  8. Arrosez les animaux domestiques, les jouets et les meubles d’extérieur pour éliminer la poussière avant de passer du temps avec eux ou de les amener dans la maison.

Précautions

  • Les complications de la fièvre de la vallée, telles que la méningite, peuvent être mortelles. Si vous croyez avoir de la fièvre de la vallée, si vous avez des symptômes pseudo-grippaux qui durent plus longtemps que prévu ou si vos symptômes s’aggravent soudainement, consultez un médecin. Un diagnostic formel peut vous aider à obtenir les soins ou les conseils médicaux dont vous avez besoin pour une guérison adéquate.
  • Dans certains cas, les personnes subissent des effets à long terme de la fièvre de la vallée sous forme de lésions nerveuses ou d’infection chronique. Ces complications sont rares et doivent être prises en charge sous la direction d’un professionnel de la santé.
  • Les personnes atteintes de fièvre de la vallée qui s’est propagée à d’autres parties du corps — telles que le cœur, le cerveau, le foie, la peau ou les os — ont un taux de mortalité élevé. Si vous sentez que vous avez besoin d’un traitement ou que vous vous aggravez, consultez immédiatement un médecin.
  • Ne commencez pas ou n’arrêtez pas de prendre des médicaments, des remèdes à base de plantes, des suppléments ou d’autres traitements sans consulter au préalable un professionnel de la santé. Certains remèdes peuvent interagir avec les médicaments et les problèmes de santé et entraîner des problèmes de santé dangereux.
  • La fièvre de vallée chez le chien est assez fréquente et peut être coûteuse. Si vous avez un chien ou un autre animal de compagnie et que vous vivez ou que vous visitez une région touchée par la fièvre de la vallée, essayez d’empêcher votre animal de lécher la saleté ou de creuser dans la saleté. Marchez sur des surfaces pavées au lieu de sentiers de terre.

Pensées finales

  • La fièvre de la vallée, également appelée coccidioïdomycose, est une infection causée par la respiration d’un champignon. Le champignon se trouve dans le sol dans certaines régions des États-Unis. Sud-Ouest ainsi que certaines parties de l’Amérique centrale et du Sud. L’infection affecte les personnes et les animaux et n’est pas contagieuse, ce qui signifie que vous ne pouvez pas « l’attraper » d’autres personnes.
  • De nombreuses personnes exposées au champignon ne développent pas de symptômes. Les premiers symptômes de la fièvre de la vallée pour ceux qui le font, cependant, ressemblent généralement à la grippe. Attendez–vous à de la fièvre, des maux de tête, de la toux, une éruption cutanée rouge douloureuse et des douleurs musculaires ou articulaires environ cinq à 21 jours après l’exposition.
  • Les personnes présentant des symptômes qui ne s’améliorent pas après une semaine ou deux, ou toute personne présentant une aggravation sévère de leurs symptômes, devraient consulter un médecin. Demandez un test de fièvre de la vallée si vous habitez ou avez récemment visité une région atteinte de fièvre de la vallée.
  • La plupart des gens guérissent sans traitement médical en quelques semaines ou quelques mois. D’autres peuvent développer une infection grave dans les poumons, une infection qui se propage à d’autres parties du corps (appelée coccidioïdomycose disséminée) ou une infection chronique qui peut durer un an ou plus. D’autres encore développent des complications graves, telles que la méningite, qui peuvent mettre la vie en danger.
  • Les gens peuvent souvent récupérer à la maison en gérant les symptômes et en se mettant à l’aise. Cependant, en fonction de vos facteurs de risque ou de vos symptômes, vous pourriez avoir besoin d’un antifongique ou d’une hospitalisation. Discutez toujours du meilleur plan de soins pour vous avec votre fournisseur de soins de santé. N’essayez pas de diagnostiquer ou de gérer la maladie par vous-même.

Il existe de nombreuses façons naturelles de soulager les symptômes de la fièvre de la vallée. Vous pouvez essayer des approches naturelles pour:

  1. Apaiser une éruption cutanée
  2. Gérer votre fièvre
  3. Soulager les muscles et les articulations endoloris
  4. Traiter un mal de tête
  5. Calmer votre toux

Lire la suite: Traitement des piqûres d’abeilles: 7 Remèdes maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.